Archives municipales

Les archives sont les preuves du passé d’une entité, d’une ville, d’un État ou d’une population. Elles témoignent des droits antérieurs, des activités historiques et sont donc une grande source d’inspiration pour les historiens.

Créé en 2005, le service des archives est à la fois culturel et administratif. Ses missions sont multiples : ce service participe à la constitution de la mémoire de la Ville et à la diffusion de son histoire. Il répond également aux besoins de gestion de l’administration municipale en collectant, triant, classant et conservant les documents produits par les services municipaux. Les archives municipales conservent les registres paroissiaux et d’état civil depuis le début du XVIIème siècle. Vous pourrez également y retrouver les délibérations du Conseil Municipal depuis 1693, ainsi que les documents concernant l’urbanisme ou bien les bâtiments communaux. Les Première et Seconde Guerres Mondiales, la reconstruction y sont également présent. La ville de Coutances conserve également les archives de l’ancienne commune de Saint-Nicolas et celles de l’ancienne Communauté de Communes du Canton de Coutances (4C).

Les archives concernant l’état-civil et les registres paroissiaux sont accessibles en ligne sur le site internet des archives départementales de la Manche en cliquant ici !

Nouveau ! Consultez le mémorial 14-18 de Coutances et découvrez la liste des personnes nées à Coutances ou habitants à Coutances et décédées au cours des combats (ils n’ont pas tous la mention « morts pour la France »). Cette liste est provisoire, n’hésitez pas à nous faire part de tous renseignements supplémentaires dont vous pourriez disposer concernant ces soldats.

Mars 2021

L’Union des commerçants coutançais a 120 ans. Cette société, dont l’UCAC est l’héritière, date du 13 juin 1901. Elle sera régit par la loi de juillet 1901 sur les associations. Elle a pour but « l’organisation des fêtes dans la ville ». Les membres en sont les seuls commerçants ou anciens commerçants de la ville. Elle a organisée, entre autre, les fêtes de la Pentecôte des années 1920 aux années 1970. Son premier président fut L. Nicolle, représentant de commerce, et son premier vice-président Piquot-Letenneur, négociant

Image : une entête de lettre de l’union des commerçants coutançais.

Février 2021

Depuis 1801, un recensement général de la population française est organisé tous les 5 ans jusqu’en 1946, puis en 1954, 1962, 1968, 1975, 1982, 1990 et 1999. Les archives municipales conservent la collection complète de ces recensements pour Coutances et Saint-Nicolas de Coutances. En 1801, coutances comptait 8507 habitants, Saint-Nicolas 1523 et Saint-Pierre 356 soit un total de 10 356 habitants. En 1921, la ville comptait 6248 habitants, Saint-Nicolas 543 et Saint-Pierre 187 soit 6978 habitants. C’est l’année où la ville atteint son plus bas niveau de population

Image : page du recensement de la population de Coutances de 1921

Janvier 2021

Il y a 40 ans à Coutances : l’anarchie automobile.

Décembre

Coutances est une ville de l’écrit avec l’installation d’une imprimerie dès le 16e siècle. Les librairies ont toujours fait partie des commerces de la ville. Sous le Second Empire, il y avait 5 librairies et il fallait un brevet et un certificat de moralité pour exercer la profession (supprimés en 1870). Un siècle plus tard, il y a encore 3 librairies.

Novembre

L’affiche de l’inauguration du monument aux morts : Dès le 19 novembre 1918, la ville de Coutances décida d’ériger un monument aux morts. Pour cela, elle créa un comité des fêtes chargé d’organiser des kermesses pour récolter de l’argent. L’architecte du monument est Emile Jules Bachelet. L’inauguration fut tardive (6 décembre 1925) car il avait été décidé qu’il n’y aurait qu’un seul monument pour les 3 communes (Saint-Pierre, Saint-Nicolas et Coutances) et le choix de son emplacement, satisfaisant pour les trois, fut long à décider. Il fut érigé près de la gare, elle-même située à mi-chemin des 3 communes.

Octobre

Les archives municipales de Coutances possèdent de nombreux plans aquarellés de bâtiments. Voici celui des bâtiments du collège mis en vente en 1818 pour financer l’achat de l’hôtel de Cussy (futur hôtel de ville). Ce collège est celui fondé en 1499, il se situait rue Saint-Nicolas, aujourd’hui à l’angle de la rue Tourville.

Septembre

En cet automne 2020, la France commémore les 150 ans de la guerre franco-prussienne de 1870, la chute de l’Empire et la proclamation de la IIIe république. Léon Gambetta institua un gouvernement de défense nationale. L’armée manquant d’effectifs, toutes les volontés furent bonnes à prendre. De nombreux citoyens s’engagèrent volontairement. Les archives municipales possèdent 25 dossiers « d’actes d’engagement volontaire pour la durée de la guerre » allant du 17 août 1870 au 6 janvier 1871 comme par exemple Alphonse Emile Guérin qui avait été dispensé de service militaire pour défaut de taille et qui s’engage le 24 septembre 1870 dans le 1er régiment de zouaves.

Juin

[#archivedumois] Le jardin public est un des joyaux du patrimoine coutançais, classé monument historique en 1992. Il a été ouvert au public en 1855. La ville a fêté son centenaire le 30 juillet 1950 par une grande fête nocturne (spectacles, concerts, illuminations). Elle a choisi en fait la date du testament de Jean-Jacques Quesnel-Morinière léguant le jardin (1850). Comme la cathédrale, c’est un miraculé des bombardements destructeurs du 6 juin 1944. 

Mars

[#archivedumois] À l’approche des élections municipales, nous souhaitions partager avec vous une photographie du conseil municipal datant de 1983. De droite à gauche, au premier rang, on peut voir le maire de l’époque, Georges Leclerc (maire de 1977 à 1986) ainsi que deux de ses adjoints : René Audouard (maire de 1987 à 2001) et Yves Lamy (maire depuis 2001).

Février

[#archivedumois] Projet de Reconstruction de la place du Parvis Notre-Dame, par Louis Arretche (1905-1991) architecte en chef de la Reconstruction de Coutances.

Sur ce dessin, on voit le dégagement total de l’hôtel de ville avec une place devant, garnie d’une fontaine, à la place de la caisse d’épargne. Projet utopique, la ville gardera les emplacements de ces immeubles d’avant-guerre car les propriétaires veulent être relogés (surtout les commerçants) à leur emplacement d’origine.

Janvier

[ARCHIVES] Nous vous présentons, en collaboration avec le service des archives municipales, l’#archivedumois. 📖📰

Avec le Brexit, retour des passeports pour aller au Royaume-uni ?
Au 19e siècle, les ressortissants britanniques comme tous les étrangers devaient avoir un passeport pour se déplacer en France, comme les Français eux-mêmes s’ils voulaient se déplacer hors de leur canton (c’est ce que l’on appelle les passeports pour l’intérieur, créés en 1796 et tombés en désuétude après le Second Empire). Les archives de Coutances possèdent un certain nombre de passeports étrangers déposés dont de nombreux exemplaires provenant de Jersey.

Pour connaître la liste d’une partie des documents dont dispose le service des archives de la Ville de Coutances, téléchargez les inventaires ci-dessous :

> L’inventaire de la Première guerre mondiale
L’inventaire de la Seconde guerre mondiale
L’inventaire sommaire
L’inventaire de la Reconstruction
> Les sources pour l’histoire de la Révolution à Coutances 
> Coutances au 18ème siècle

Contact

Véronique GOULLE : 02 33 76 55 59
v.goulle@ville-coutances.fr
Hôtel de ville de Coutances BP 723
50207 Coutances Cedex
Accueil du public sur rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h.